Leaders Chrétiens Des leaders chrétiens vous partagent leurs découvertes !

Pasteur, Leader : votre corps a besoin de vous ! (2ème partie)


 

2- FAIRE VALOIR, DE FAÇON CONSCIENTE, CE QUE DIEU NOUS A DONNÉ

 

Dieu nous a donc créé responsables. Nous sommes appelés à bien gérer, administrer afin de faire valoir ce que Dieu nous a donné, et notre corps est concerné par cela, c’est un cadeau de Dieu (Ps 139.13-16). L’homme a pour habitude d’une manière générale de se déresponsabiliser et de rejeter la faute d’un tas de choses sur les autres, sur Dieu ou sur le diable alors qu’il en est, bien souvent, le premier responsable. On retrouve cela dans les premières paroles d’Adam et Eve après la chute, ils rejettent la faute sur quelqu’un d’autre mais Dieu leur rappelle leur responsabilité (Ge 3.14-19). Dans Le livre des Proverbes il est dit : « Comme une ville forcée et sans murailles, ainsi est l’homme qui n’est pas maître de lui-même. »(25.28). La maîtrise de soi est un sujet qui revient souvent dans la Parole de Dieu et cela concerne tous les domaines, y compris la manière dont nous gérons notre corps.
Si nous ne nous responsabilisons pas au sujet de notre corps, notre santé sera bien moins protégée et risque d’être pillée.

Le corps fut donc créé pour rester en bonne santé et cela ne se faisait pas par « magie » ou bien juste parce que l’homme était en communion avec Dieu. Car sinon, Dieu ne se serait pas embêté à créer un environnement et une alimentation qui a un lien de cause à effet sur notre santé. Dieu a donc créé tout ce qui nous était nécessaire pour que l’homme jouisse d’une bonne santé et lui en a donné la responsabilité. Souvent, nous pensons que, parce que la maladie vient de la malédiction qu’apporte le péché, nous ne pouvons rien y faire, si ce n’est de prier et s’attendre à Dieu pour la guérison. Mais ce n’est pas tout à fait juste bibliquement. Dieu nous a responsabilisés beaucoup plus que ce que l’on croit. Nous avons un rôle important à jouer quant à notre santé. J’ai dit dans le premier article que je mettrai l’emphase principalement sur deux facteurs principaux ayant un impact sur notre santé : l’environnement et la nutrition. Depuis des décennies, l’homme détruit ces deux facteurs d’une manière drastique. Cette destruction n’est pas directement due au péché comme si la malédiction serait tombée sur notre environnement et notre alimentation. Elle est bien sûr due au péché, mais contenu dans le cœur de l’homme. C’est donc l’homme qui est responsable de cette destruction. Mais n’ayons pas un esprit fataliste.
Notre vie et nos choix restent de notre responsabilité, et notre corps a besoin que nous en soyons responsables.

Le saviez-vous : On contrôle 70% de notre santé et de ce qui nous prédispose aux maladies dégénératives (maladies cardiaques, diabète, AVC, cancer, etc.) et qu’à 75% des cas, nous mourrons aujourd’hui de maladies dégénératives ? Que 1/3 des calories de notre alimentation ne contient aucun nutriment ? Que 1% des enfants seulement ont une nutrition saine ? Pensez-vous que nous avons notre part ? Oui bien sûr ! Il est possible, déjà pour sa propre vie, de changer et prendre la responsabilité de faire valoir et prendre soin de ce corps que Dieu nous a donné.

Notre corps a besoin de nous ! Avant de continuer j’aimerais préciser que tout ce que j’écris dans ces articles n’a pas pour but de nous culpabiliser. A vrai dire il y a quelques temps, j’étais loin d’avoir saisi tout cela, mais Dieu a commencé à ouvrir mes yeux afin que j’entre dans une dimension que j’avais mise de côté par ignorance.

Il y a quelques années, alors que j’étais dans un temps de jeune et prière, j’ai entendu la voix de Dieu. J’étais en train de parler à Dieu et lui exprimer ma soif de Lui et je l’ai entendu me dire : « Benjamin, arrête de manger « tel aliment » (je n’indique pas volontairement de quel aliment il s’agit afin de ne pas en faire un cheval de bataille, la santé allant bien plus loin qu’un simple aliment. D’ailleurs il est plus question ici d’un aliment industriel transformé). Lorsque j’ai entendu cela, je me demandais si mon jeune ne me poussait pas à des hallucinations dues à la faim. Pourtant cela avait résonné très fortement en moi, et je sentais un sérieux et une volonté de Dieu que j’y prenne garde. A cette époque ma santé était très fragile et je passais rarement un mois sans voir un médecin. J’ai obéi à cette parole divine et j’ai commencé à voir des changements positifs sur ma santé. C’est à partir de là que j’ai cherché Dieu et que je me suis ouvert davantage à la santé. Avant cela, il ne me serait jamais venu à l’idée que Dieu puisse me parler sur de tels sujets, ou en tout cas pas de façon si précise.
Et pourtant, en creusant la Parole, Dieu m’a enseigné tellement de choses importantes quant à la place du corps. 

Mais d’où vient alors cette ignorance ? Comment en sommes-nous venus à négliger cela ? Quel équilibre faut-il trouver ? Nous verrons cela dans les prochains articles.

 

La question de l'équipe :

Quels sont les points qui vous ont marqué dans cet article ?

Benjamin Derand
Prédicateur depuis plus de 15 ans, conférencier, entrepreneur et conseiller en nutrition, Benjamin est actuellement pasteur à l'église Extravagance. Sa vision est d'équiper, encourager et rendre sensible à la voix de Dieu afin que chacun entre dans sa destinée. Il vit à l'île de la Réunion avec Marion, sa femme et leur fille Maïlys.
http://letwordsact.com/