Leaders Chrétiens Des leaders chrétiens vous partagent leurs découvertes !

Es-tu le patron ou un leader ?


Les patrons… La majorité des personnes aiment simplement les détester ! Pour beaucoup, le mot ‘PATRON’ évoque puissance sévère, autoritaire et dominatrice.

Mais qu’y a-t-il de si mauvais chez les patrons pour penser ça ?… Une étude indique que seulement 12% des employeurs sont « bien aimés ou bien acceptés » par leurs employés ! Ceci signifie par conséquent que plus de 88% ne le sont pas ! C’est énorme.

En mars 2000, le laboratoire d’étude économique a signalé que des employés (d’un pourcentage aussi énorme que 42%) ont, à un moment ou à un autre, quitté leur travail parce qu’ils n’aimaient pas leurs superviseurs. Le pire, c’est que beaucoup de pasteurs et leaders aiment ce sentiment de puissance et de domination : « JE suis responsable, donc JE tire les ficelles. Donc, ici c’est MOI le chef ».

Dans Luc 22, il y a une scène particulièrement est révélatrice à ce sujet. Dans ce récit, une querelle de pouvoir a lieu parmi les disciples de Jésus. Ils discutaient à propos de qui sera le nouveau « patron » quand Jésus quittera la terre pour rejoindre son Père. Sachant cela, le Seigneur commença à partager quelques leçons au sujet d’être un grand patron, ou mieux encore, un grand leader !

Voici le dialogue :

« Pendant quelques minutes, ils se disputaient sur qui d’entre eux finira le plus grand. Mais Jésus intervint : Les rois aiment manifester leur pouvoir sur le peuple, et les détenteurs de pouvoir aiment se donner des titres pompeux. Qu’il n’en soit pas de même pour vous. Mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert ».

« Car qui est le plus grand : celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert ». (Luc 22:24-27, msg)

Dans le ministère comme dans les affaires, ceux qui ont des responsabilités de gestion ou de surveillance recentrent leurs rôles de « patron » plutôt en rôles d’« entraîneur ». Dans son article « Du directeur à l’entraîneur » (Training, février 1992), Beverly Geber a répertorié les mots que les dirigeants utilisent pour décrire leur position de leader : « directeur, policier, distributeur de tâches, programmateur ou décideur ». Ceci implique une vision bien péjorative du leadership, visant à contrôler les subalternes. Geber écrit: « Les termes pour décrire leurs nouveaux rôles incluent : coach, entraîneur, délégué ou éducateur ». 

Cette notion change la signification du « leadership ». Au départ, leadership veut dire l’« art de commander les autres » et évolue ainsi en celui d’« outiller ou de servir les gens afin qu’ils puissent accomplir leurs tâches ».

Certains peuvent avoir du mal à faire la différence entre la mentalité matérielle du « patron » et la mentalité biblique du « leader ». Si quelqu’un me demandait la différence entre les deux, je lui dirais :

  • Un patron provoque la crainte, un leader crée la confiance (1 Thess. 2:10-11).
  • Un patron se sert, un leader sert les autres (1 cor. 9:19).
  • Un patron veut son propre succès, un leader veut contribuer au succès des autres (1 Tim. 4:6).
  • Un patron dit « Je », un leader dit « nous » (1 cor. 3:5-9).
  • Un patron voit le blâme, un leader voit les erreurs (Philémon 18-19).
  • Un patron sait comment faire, un leader montre comment faire (Exode 18:17).
  • Un patron fait du travail une routine, un leader rend le travail croustillant chaque jour (Néhémie).
  • Un patron conduit, un leader mène ( Jean 10 :11-15).
  • Un patron exerce l’autorité, un leader donne les outils les gens (2 Tim. 2:2 ).
  • Un patron compte sur la puissance de l’autorité, un leader compte sur la puissance de son état de serviteur (Mat 20:25-28).

Avant  de pouvoir apporter un changement qualitatif et quantitatif dans les mentalités (patron vers leader), nous devons d’abord reconnaître que Dieu doit avant tout mettre en nous un attachement fort pour le ministère qui vise à donner les outils nécessaires aux autres pour les mener vers le succès.

« Tout comme les bergers veillent sur leurs troupeaux, vous devez veiller sur toute personne que Dieu a placé sous vos soins. Faites-le volontairement afin de satisfaire Dieu, et pas simplement parce que vous pensez que vous devez. Que cela soit quelque chose que vous voulez faire… ne soyez pas autoritaire envers ceux qui sont sous votre soin, mais soyez des exemples pour eux. » (1 Peter 5:2-3, CEV -traduction littérale)

http://topchretien.jesus.net/topmessages/view/527/estu-le-patron-ou-le-leader.html

Steve Sileo
Steve Sileo est le pasteur de l’Eglise Reality Church.
http://www.realitychurch.com